L’unique fabricant de carrelage en terre cuite de Touraine

L’entreprise Caballero fabrique et décore encore les carreaux à la main. Installé en pleine campagne, à quelques kilomètres de Langeais, l’atelier est le dernier témoin de l’activité qui a fait le renom de la région dans le passé.

Gardien d’une tradition

Les briqueteries de Langeais

Au début du XXe siècle huit briqueteries employaient encore 300 ouvriers pour la production de briques nécessaires notamment à la construction des fours de boulangerie. Elles assuraient 70% de la production française de produits réfractaires.

Avec l’arrivée du fuel dans les années 60 l’activité a fortement décliné, les usines ont fermé les unes après les autres. Une seule est restée ouverte et a du se recycler dans la fabrication de carreaux pour la décoration intérieure des maisons.

Patrick Caballero a repris à son nom l’usine pour laquelle il avait travaillé pendant 20 ans, lui et son frère Bruno sont les deux derniers représentants d’une activité qui fit la richesse de leur région.

Fabrication artisanale

Aujourd’hui encore, la terre y est travaillée comme il y a un siècle, à la main. De la terre brute au produit fini, toutes les étapes de fabrication des carreaux sont réalisées par les frères Caballero : extraction de l’argile, broyage, malaxage, découpe, séchage, émaillage et cuisson.

Authenticité et qualité du carrelage sont garanties. Il n’y a pas deux carreaux identiques.

Empreinte écologique

L’activité traditionnelle est en elle même respectueuse de l’environnement. Les produits sont également recherchés par une clientèle soucieuse de construire, rénover ou décorer avec des matériaux écologiques.

La terre réduite en poudre vendue à l’atelier peut-être utilisée comme enduit intérieur, ou servir à la restauration des murs en torchis lorsqu’elle est mélangée à de la paille. La brique réfractaire est aussi un excellent isolant écologique.

Lieu d’échange

L’usine est devenue aujourd’hui un lieu de culture et de rencontre, elle ouvre ses portes au public très régulièrement, notamment pendant les journées du patrimoine ou les journées des métiers d’art. C’est une occasion rare et unique de découvrir la confection des matériaux utilisés pour la décoration de sa maison.

De nombreuses visites sont aussi organisées par les écoles de la région, un bon moyen de sensibiliser les plus jeunes à une activité économique de proximité et respectueuse de la nature.